Primary Color:
Primary Text:
Secondary Color:
Secondary Text:
Tertiary Color:
Tertiary Text:
Color Picker
Preview
FeaturesTypographyTutorials
Module Title
Home
Module Title

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Ut non turpis a nisi pretium rutrum. Nullam congue, lectus a aliquam pretium, sem urna tempus justo, malesuada consequat nunc diam vel justo. In faucibus elit at purus. Suspendisse dapibus lorem. Curabitur luctus mauris.

Module Title
Module Title
Instructions

Select a predefined style from the drop-down or choose your own colors via the handy mooRainbow based color-chooser. When you are satisfied with your selection, click the "Apply Colors" button below to store your selection in a cookie.

Apply Colors
Alentours

Le Val Paradis
Au cœur du Parc National des Causses du Quercy, la lumineuse vallée du Célé (rivière), que longe le GR 65, chemin de Saint Jacques de Compostelle, est appelée, depuis le Moyen Age, « Le Val Paradis ». Le Célé glisse capricieusement parmi des prairies arborées où paissent les brebis, et se fraye un passage entre de hautes falaises calcaires, truffées de grottes, d'habitations troglodytiques et des églises romanes. La région, avec sa Grotte Pech-Merle aux célèbres peintures rupestres, et de nombreux menhirs, garde la trace de civilisations préhistoriques très anciennes.
Ses villages, Corn, Marcilhac, Saint Eulalie, Cabreret et d’autres, ourlés de murets de pierre sèche, ponctués de fontaines, de lavoirs, de chapelles, témoignent de la splendeur du passé.
Figeac, ville d'art et d'histoire, est à découvrir : ses façades sculptées, ses cours secrètes, ses escaliers somptueux, son marché coloré, odorant et chaleureux, ses greniers ouverts « solelhos », et son musée de Champollion, l'égyptologue natif du lieu.

A quelques km, la vallée voisine du Lot, où se pratique le tourisme fluvial (35 km), déploie d’amples paysages, dominés par d’anciens sites gaulois grandioses, villages, cités médiévales perchés ou à flanc de coteaux :
Capdenac le-Haut, Faycelles, Saint Cirq-LapopieCahors, Gourdon, … 

Autres lieux voisins renommés : Rocamadour, le Gouffre du Padirac, Conques, la vallée de la Dordogne lotoise.
 

10ALpt454892AL_St_Eulalie3AL_Figeac-marche_4AL__Marcilhac5AL_Conques
9ALpechemerle
 
 
 
 
 
Activités possibles

Sportives
La rivière
Vous pouvez aller vous baigner dans certains sites de la rivière du Célé, pratiquer le canoë-kayak, ou faire des balades en bateau sur le Lot. L'eau douce de la rivière est le paradis des pêcheurs.

La randonnée
Pour randonner à pied, à cheval, en VTT, nombreux sont des sentiers qui permettent d'aller au cœur de la nature du Quercy. Si vous choisissez de faire un circuit de randonnée au départ du domaine, vous pouvez y laisser votre véhicule en toute sécurité. Si vous souhaitez randonner sans vous alourdir de sacs et bagages, nous saurons vous aider à trouver des interlocuteurs, pour en assurer le transport d'étape en étape.

    •    Parapente ou en vol libre,
    •    Spéléo et plongée,

Culinaires
La cuisine de la région est excellente, généreuse et luxueuse : truffes, safran, foie gras et confits de canard, cabécou, agneau fermier, nombreux produits du terroir. Nous vous indiquerons de bons restaurants.
Vous pouvez aussi pratiquer des stages culinaires.

Culturelles
Visites
L'architecture traditionnelle du Quercy
L'un des intérêts de notre région est son architecture d’origine, remarquablement préservée au cours des siècles, restaurée avec soin et bien intégrée dans le paysage. On y constate une grande diversité de styles, selon les particularismes locaux. En quelques kilomètres, vous pouvez passer d'une église romane fortifiée (St Pierre Toirac) à un ensemble Renaissance (église et château d'Assier), puis à une ville médiévale aux rues commerçantes bordées des demeures des marchands du Moyen-âge, et de nombreux monastères comme Figeac, aux églises décorées de retables d’un style influencé par l’Espagne.


Le Lot c'est encore l’architecture rurale : grandes fermes, granges, gariottes (caselles), fours à pains, abris de bergers. Il n’est pas rare de découvrir, sur la base de bâtiments anciens (des 16ème et 17ème siècles) des agrandissements entrepris plus tard, fin du 18ème,  époque d’abondants échanges commerciaux à travers la région.
Les bâtiments sont de belle taille, toujours en pierre, souvent de "pierre sèche" aux couleurs chaudes et lumineuses. La forme cylindrique à toits pointus des pigeonniers donne aux fermes leur élégance caractéristique - ces toits hauts et  pointus pour faire supporter (à l’origine) à des murs de pierre sèche une couverture de lauzes.
Le Domaine Villedieu est un bel exemple de ce style.